31 maart 2012 : Tourcoing (France) (15km)

Circuit des Parcs et Jardins

 

De folder van de wandeling

Une brouette comme vedette

Au XIXe siècle le patois local revient au goût du jour. Le Chansonnier Desrousseaux créé sa célèbre berceuse : le « P’tit Quinquin » et à Tourcoing, les habitants se régalent des histoires parues dans un journal en patois, intitulé le « Broutteux ». Ce nom signifie brouette et fait référence, alors que l’industrie textile n’en est qu’à ces débuts, aux commis qui poussaient les longues brouettes chargées de ballots de laine. Surtout il est le surnom de l’auteur de ce journal, Jules Watteeuw, devenu le symbole de Tourcoing. Pendant 25 ans, de 1882 à 1907, Jules Watteuw rédige dans son journal, des petites histoires humoristiques, appelées « pasquilles » ou « garlousettes », dans lesquelles les Tourquennois se reconnaissent. Parallèlement, il compose des pièces de théâtre, des chansons, un almanach. Son succès est tel que l’effigie du « Broutteux » est utilisée sur des cartes postales et des boites à bonbons. Il reçoit même en 1898 les palmes académiques. En son honneur, en 1908, ses concitoyens lui offrent une maison située dans l’actuelle rue Watteeuw. Il y restera jusqu’à sa mort en 1947, à l’âge de 98 ans, occupé à écrire ses mémoires et à réaliser un fichier recensant les mots et expression du parler tourquennois. Si la maison appartient désormais à des particuliers, la façade s’admire toujours et offre un joli spectacle : une fresque représente une série de personnages du début du siècle ; des saynètes sont sculptées sur les murs de chaque côté du porche, le tout sous l’œil amusé du « Broutteux » lui-même !

Parkoers : Tourcoing 31 maart 2012

Mijn fotoverslag : Tourcoing 31 maart 2012

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Graag jullie reactie